Lefka Ori 2008

Pays : Grèce

Région : Créte, Lefka Ori

Participants : Bonvalot Léon, Bourgoin Pierrot, Koob Mouloud, Mongès Thierry, Moreau Manon, Villegas Jean Pierre, Grime Georges, Hugon Bruno, Bence Philippe, Faverjon Marc, Soubiranne Alain, Ruiz Manu pour les Français. Côté grec : Kostas, Georges Fidikis, Giannis, Gregorie, Yota, Agapi, Stelios, et les autres…

Dates : 15 juillet au 15 Aout 2007

Au terme du traditionnel voyage (deux jours via la Suisse et l’Italie) nous débarquons le 18 juillet au village de Mélidonie, au pied des Lefka Ori, les « montagnes blanches » de la Crète.


L’accueil d’Andréas, toujours aussi chaleureux, est au rendez-vous : tout comme l’été précédent, il nous prête sa bergerie pour stocker une impressionnante quantité de matériel, dont une bonne partie sera acheminée à dos de spéléo jusqu’à Atzines, notre refuge montagnard « trois étoiles ».


Le portage du matériel nous accapare deux jours durant : laps de temps utile pour trimballer le nécessaire et le superflu du terminus de la piste jusqu'à la grotte, soit 600 m de dénivelé.


Le moment est venu d'accomplir l’indispensable corvée d’eau, à réitérer tous les trois jours : à savoir 160 litres d’eau hissés au palan, de -70 m jusqu’à la surface dans le (Lo23).


L’équipement du Loc 21, ou trou du Lion, peut enfin commencer. Nous repartons du palier de - 600 m où s’était achevée l’expé 2007. Et nous mettons à jour la topo de la galerie, entre - 480 et - 600 m.


Débute alors vraiment ce dont nous rêvions tous depuis l’été dernier : la première ! La descente nous entraîne dans un superbe P.65 dont l’équipement, réalisé par Phil (bon anniversaire !) sera très apprécié. S’ensuit alors une succession de petits ressauts, puis un méandre fossile débouchant sur un vaste puits de 80 m, à la base duquel un autre puits de 30 m permet de rejoindre l’actif. Il ne nous reste plus qu’à suivre la rivière en spitant comme des «oufs» jusqu’au siphon terminal, situé à -1110 m.


Le Trou du Lion devient le deuxième –1000 grec et la seconde plus profonde cavité du pays. Il développe désormais 2600 m. Nous avons plaisir à partager cette performance avec les spéléos grecs, avec lesquels nous avons mené les explorations.

La dernière semaine du camp est consacrée au dés équipement du trou – 2000 m de corde et 450 amarrages – et au portage du matériel vers la vallée.


Au cours de l’expédition, nous avons en outre pointé et exploré une dizaine de trous, dont deux méritent une nouvelle visite : le N°14 (arrêt sur puits avec courant d’air) et le N°17 (méandre avec courant d’air).


A l’issue des explos dans le trou du Lion, nous avons été invités à participer à une conférence avec diaporama, organisée à Hania par le club EOS (club alpin grec) : notre intervention y a été appréciée, contribuant à renforcer d’excellents liens avec les équipes locales.


De fait, l’expé 2008 s’est déroulée dans les meilleures conditions possibles, réunissant une équipe très diverse dans une ambiance amicale et confiante.


Merci à tous !